mardi 18 avril 2017

Le monde des poupées de Teresa Oaxaca



Teresa Oaxaca est une artiste américaine. C’est en 2005, à l’âge de 15 ans qu’elle quitte Washington pour étudier au Angel Academy of Art de Florence pendant quatre ans. Aujourd’hui, elle travaille essentiellement à Washington.

Ses œuvres sont principalement inspirée par le style baroque et l'époque victorienne. L'artiste manipule les couleurs avec brio. Costumes, poupées et masques sont pour elle des accessoires indispensables qui agrémentent ses compositions d'une touche magique.


















samedi 15 avril 2017

Entre fantômes et possession avec Matthias Lueger


Voici quelques superbes compositions du photographe Matthias Lueger. Sur fond de battisses abandonnées fantômes et possédées hantent les clichés d'une sombre présence.
http://matthiaslueger.com/portfolio/puppenspiel/













lundi 3 avril 2017

Old Car City, un cimetière de voitures où la nature a repris ses droits


Old Car City est tenu par Walter Dean Lewis, le fils des anciens propriétaires. Ses parents tenaient déjà l’endroit, jadis il s'agissait d'un commerce de vente de pièces auto. Walter a décidé, il y a quelques années, d’en changer la finalité. Il en a fait un endroit magique en cohabitation avec la nature qui a repris ses droits et  où dorment les plus beaux véhicules de l’histoire automobile.

L’endroit est situé en Géorgie, au sud-est des Etats-Unis. Étendu sur plusieurs hectares de terrain, ce véritable cimetière automobile serait presque lugubre, tant il parait désolé. En réalité, Old Car City est le plus grand cimetière de voitures classiques du monde, avec plus de 4000 véhicules, et les visiteurs viennent du monde entier pour visiter cette nécropole d’un autre temps.

Désormais, ceux qui viennent ne le font plus pour acheter. Lorsqu'ils foulent le sol de cette immense forêt, les visiteurs veulent en prendre plein la vue. Pour 15 $, ils peuvent ainsi arpenter le cimetière de Walter et découvrir les plus belles voitures classiques de l’histoire automobile. Et pour une dizaine de dollars supplémentaires, ils sont autorisés à photographier l’impressionnant Old Car City et ses modèles tout droit sortis du siècle dernier.