samedi 6 janvier 2018

La Newberry Library de Chicago et ses livres de sorcellerie ancienne


Avec plus de 80.000 documents, la Newberry Library de Chicago dispose d’un fonds appréciable.  Dans ses collections, la librairie détient des ouvrages rares et anciens, qui auraient certainement scandalisé l'establishment religieux de l’époque.

Certains ouvrages parlent en effet de magie, de sorcellerie, et livrent des sortilèges à ne pas mettre dans des mains profanes. Cependant, faute de traducteurs,  la bibliothèque avait mis en ligne l'été dernier, les pages numérisées de trois livres :  "The Book of Magical Charms", the "Commonplace Book" et "Cases of Conscience Concerning Witchcraft". Aide est demandée à toute personne qui pourrait les aider à mieux comprendre les rituels et les recettes conservées dans ces ouvrages anciens.

Outre l'aspect magique et ésotériques, ces livres restent très importants car ils  reflètent l’évolution de l’approche religieuse et mystique entre 1450 et 1700 en Europe.

Les experts ont compris que "The Book of Magical Charms" - écrit par deux sorcières anonymes (probablement) en Angleterre dans les années 1600 - contient des sorts pour tricher aux dés, soulager les crampes menstruelles et parler avec les esprits.

Increase Mather, le ministre puritain qui a présidé les procès des sorcières de Salem, a écrit "Case of Conscience Concerning Witchcraft" défendant les exécutions tout en critiquant l'admission de la "preuve spectrale" par la cour (il suffisait au témoin de déclarer avoir vu une sorcière dans une vision ou un rêve.)

Le troisième texte, "The Commonplace Book", est une liste de questions religieuses et morales, avec des passages d'auteurs chrétiens célèbres. La bibliothèque croit que plusieurs auteurs ont contribué à l'élaboration de cet ouvrage.

Instructions sur la façon de parler avec les esprits de "The Book of Magical Charms."

Un sortilège pour aider le saignement du nez et les crampes de "The Book of Magical Charms."

Comment traiter un mal de dent

Une description des procès de Sorcière de Salem. Un texte de Increase Mather auteur de "Case of Conscience Concerning Witchcraft" était disponible pour la transcription.

Aucun commentaire: